Escale à Singapour – Part 2

Suite et fin d’un séjour incroyable. L’étape incontournable dans un nouveau pays est la fameuse découverte du supermarché ! Plus qu’une passion ! À Singapour, nombreuses sont les échoppes à proposer de la nourriture. 1er constat, quasiment tout est importé. On ne produit pas grand-chose dans la ville État. Les moules viennent de Nouvelle Zélande, les fromages de France, les melons d’Australie, les pêches d’Espagne. On trouve le monde entier sur les étals, super pour la diversité mais merci la taxe carbone. 2ème constat, tout est donc ultra cher. J’en veux pour preuve les 4 pêches qui coutent 11,90$ soit 7,50€. Ou encore les 6 canettes de Heineken pour 20$ soit 12,50€. Cependant je prends beaucoup de plaisir dans les allées surtout dans les rayons frais que je trouve particulièrement fournis et colorés.

Impossible de passer à côté des nombreux malls proposant de manger sur place ou à emporter. Une world food culture impressionnante :  les spécialités du monde entier pour quelques dollars. Merveilleux et économique. Ici un ramen, un bento au torikatsu, des couteaux, une soupe de nouilles, un curry.

Des stands plus ou moins courants comme des takoyaki (j’adore ça). Ici, des gouts peu orthodoxes comme jambon, fromage, bacon etc. Pourquoi pas. Et bien non, c’est totalement raté et immangeable. Ce que j’ai eu de pire mais ce n’est arrivé qu’une fois.

Au rayon junk food je demande Mc Do – que je ne tolère qu’à l’étranger. Ici la bonne nouvelle c’est de retrouver l’apple pie ! Vous vous en rappelez ? J’ai souvenir de ce produit en France quand j’étais gamine. Heureuse de pouvoir le gouter à nouveau. La saveur n’a pas changé, c’est dingue.

Autre produit, des criss cut fries. Délicieux, rien à dire.

À Singapour, l’alcool est hors de prix. Une pinte peut couter jusqu’à 15$ dans le troquet de base. La chaleur est si intense et les terrasses de cafés tellement accueillantes que vous succomberez forcement !

Dans le quartier de Little India se mêlent les odeurs de curry, d’encens et de jasmin frais. Le quartier est coloré, accueillant et son marché couvert, un enchantement. On trouve des piments, des légumes connus et moins connus, des poissons séchés. Une merveille.

Je suis tombée complètement par hasard sur le building Parkview Square sur le chemin de la Grande Mosquée. Un gratte-ciel construit dans le pur style art déco, rappelant l’architecture new-yorkaise des années 20. Sublime façade, et à l’intérieur une surprise immense. Un café d’une rare élégance : l’Atlas. Les photos parlent d’elles-mêmes : luxe, calme et tasse à thé (8$). Les décors semblent tout droit sortis d’un film de Wes Anderson. En fond sonore, du jazz, Françoise Hardy. Je suis totalement sous le charme. Le moment le plus agréable de ce séjour. Unique ! Merci à ce singapourien qui m’a invité à entrer en m’expliquant diverses anecdotes sur le building.

Juste avant de partir et de prendre l’avion retour depuis le SUBLIME aéroport de Singapour, arrêt chez Ippudo pour un p’tit ramen vite fait – 8$. Exactement ce que j’aime, rien à dire. Top !

En résumé : ville état de progrès, de modernité, d’authenticité mais aussi d’inégalités sociales et d’extrême rigueur dans les règles de vie et les interdictions en tout genre. Il fallait le signaler. Cependant, je considère que Singapour est à voir au moins une fois mais avec un porte feuille bien garni.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s