Joël Robuchon Monte-Carlo, Monaco – n°2

Voila une nouvelle tradition qui m’enchante au plus haut point : le déjeuner annuel chez Robuchon à Monaco. Cette fois il fait très chaud, on nous installe en terrasse. Hyper agréable d’être en extérieur, je préfère cependant l’ambiance et l’atmosphère de la salle avec surtout sa cuisine ouverte.

Un tour rapide dans le hall, décoration florale de bon gout. Luxe, calme et canapés.

Une fois installés, les cartes arrivent. Menu déjeuner à partir de 62€. Des plats à la carte. Des propositions semblables à l’année passée mais quelques nouveautés également.

Aussi, une page de l’immense carte des vins. Pour nous ce sera un Pouilly-fumée domaine la Doucette de 2016 à 95€. Par contre, on nous a servi un 2017 sans prévenir.

Le chariot des pains fait son entrée. Je suis sous le charme. J’aime profondément le pain, produit très noble à mes yeux. Ici, 2000 variétés, farines, formes … Je prends la focaccia au pesto (incroyablement moelleuse), la petite baguette de Mr Robuchon et le pain brioché à l’encre de seiche et à l’or. Voila. Déjà gouté l’an dernier, il est visuellement totalement bluffant. À table, le beurre salé et l’huile d’olive.

Mise en bouche : foie gras, Porto, parmesan. Très efficace, rond, gourmand.

Entrée : l’artichaut – rôti et onctueux, voilé d’un cappuccino de pois chiches au curcuma.

Cette assiette est somptueuse. Le dressage soigné. Les artichauts se dégustent sous forme de purée et en morceaux légèrement panés. Un plat très relevé ce qui n’est pas pour me déplaire. Une harmonie dingue.

Les cocos – relevés d’un fin vinaigre de Barolo à l’œuf mollet et chorizo.

Plat : Le cabillaud – dans un bouillon aux saveurs « minestrone ».

Recouvert d’une pâte à ravioles dans laquelle s’est glissée une feuille de basilic (on salue le tour de main des cuisiniers), le poisson est fondant, les chairs nacrées. Rarement une cuisson a été si belle. Le bouillon est corsé, les légumes croquants. Belle justesse de gouts.

Aussi, l’agneau, comme l’an passé qui ravit les hommes.

Et évidement, la cassolette de purée Robuchon. On ne pourrait manger que ça. Nous apprenons avec bonheur que nous pouvons en demander autant que nous en voulons. Le record du restaurant est 16 cassolettes pour un seul convive !

La rondeur et la douceur de ce plat si simple est à tomber à la renverse. Une larme d’émotion coule sur ma joue pendant la dégustation. Enfin presque … Les secrets du plat : la variété des pommes de terre ratte cuites avec la peau, beaucoup de beurre, pas de mixeur et de nombreuses années à s’entrainer !

À présent le chariot des desserts sous vos applaudissements. Difficile de rester insensible face à cette incroyable offre sucrée. M’étant documentée, je découvre que le feu Chef Robuchon aimait particulièrement la religieuse au café et le Mont Blanc. Pas de chance, ce dernier n’est pas disponible ce jour. Je me rabats sur le premier. Gâteau esthétiquement parfait, gout fort de café, pâte à choux nickel. Une grande pâtisserie. Aussi, cap sur le cheesecake aux myrtilles que je trouve pas franchement réussie, mais aussi un peu d’ananas rôti et une mystérieuse mousse aux pralines. Régressif. Comblée voila le mot. C’est tout simplement le rêve pour la gourmande de gâteaux que je suis.

C’est l’anniversaire de ma sœur. Un petit mot glissé aux serveurs et voici la bougie et le médaillon de chocolat. Une attention très agréable.

Les autres desserts de la table : du chocolat à foison en tarte, en mousse, de la brioche …

Nous prenons un café dans le hall. Tarifé 8€,  c’est douloureux. Avec, des chocolats délicieux.

Trônent ici les pâtisseries sous cloches, tels de beaux bijoux précieux.

En résumé : une table et un service d’exception. Un moment fabuleux. Vivement l’année prochaine.

Ici, la première critique du restaurant.


Joël Robuchon

Hôtel Metropole Monte-Carlo

4 Avenue de la Madone

98000 Monaco

www.joel-robuchon

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s